Partenaires





Accueil > Activités par région > Inde et Asie Centrale et de l’Ouest > Archives 2009

Archives 2009

English Version

INDE ET ASIE CENTRALE ET DE L’OUEST

IRAQ

La coopération franco-iraqienne en mathématiques a débuté en 2000 à l’initiative du Professeur Adil Naoum, membre de l’Académie des Sciences en Iraq. Il a pris l’initiative d’alerter l’Ambassade de France à Baghdad sur les conditions difficiles dans lesquelles il se trouvait avec ses collègues en Iraq. La demande a été transmise au CIMPA qui a organisé une mission en 2000.
D’autres missions ont suivi en 2001 et 2002. À la demande de l’Ambassade de France en Iraq, des crédits sont attribués chaque année au CIMPA par le Ministère des Affaires Étrangères Français ; ils permettent notamment à des jeunes mathématicien(ne)s iraqien(ne)s de participer à des écoles de recherche du CIMPA dans d’autres pays de la région.

Après une mission au Kurdistan Iraqien effectuée en octobre 2008 par Mohammad Eftekhari et Michel Waldschmidt,
plusieurs projets, dont certains font intervenir le CIMPA, se mettent en place. Ainsi du 14 au 18 Novembre 2009 s’est tenue la Première Conférence Franco-Iraqienne en mathématiques avec la coopération du College of Science, Salahaddin University-Erbil
au Kurdistan Iraqien. Cette conférence, proposée et soutenue par le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France en Iraq, a bénéficié, non seulement du soutien du CIMPA, mais aussi du parrainage de la SMF (Société Mathématique de France) et de la SMAI (Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles).
Un rapport (en anglais) est disponible sur la toile.

La suite du développement de cette coopération va inclure des séjours scientifiques de haut niveau pour des mathématiciens iraqiens dans des laboratoires de mathématiques en France, ainsi que des bourses de thèse ou de stages post-doctoraux. Conformément à sa mission, le CIMPA continue à favoriser l’accès à la documentation scientifique existante et à promouvoir l’utilisation des nouvelles technologies de l’information en Iraq.

Une coopération régionale kurde, initiée par la conférence de novembre 2009, devrait se développer. D’autres activités propres au CIMPA (écoles de recherche ou workshops) sont à l’étude.

IRAN

En plus des écoles de recherche CIMPA régulièrement organisées en Iran (en (2005 à l’IASBS de Zanjan, en 2006 et 2008 à l’IPM de Téhéran - l’école prévue fin juin 2009 à l’IPM a été reportée), plusieurs
actions de coopération font l’objet d’échanges entre les mathématiciens iraniens et français. La plus importante est la mise en place d’un Master Irano-Européen grâce à l’action dynamique de Christian Duhamel, attaché scientifique de coopération from 2006 to 2009 au Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) à l’Ambassade de France en Iran.
L’extension européenne du Master à un plus grand nombre de pays européens était un des premiers objectifs.

Cependant, dans les circonstances actuelles, aucune action du CIMPA en Iran n’est envisageable. Mais nos collègues en Iran savent qu’ils peuvent compter sur notre soutien.

PAKISTAN

La première école de recherche du CIMPA au Pakistan a eu lieu en 2007, le directeur du CIMPA à ce moment-là, Michel Jambu, y a participé et rédigé un rapport instructif qui reste d’actualité.

La participation prévue du CIMPA à une école en 2008 à Lahore a été annulée pour des raisons de sécurité (l’école s’est quand même tenue, sans incident). Celle programmée du 21 au 28 Février 2009 "Combinatorial and computational aspects of commutative algebra" s’est également déroulée sans problème, avec la participation du CIMPA. Elle était organisée par l’Abdus Salam School of Mathematical Sciences (ASSMS), GC University, à Lahore. À la suite de cette école de recherche CIMPA, plusieurs actions sont en cours ou à l’étude : accueil de jeunes étudiants du Pakistan pour effectuer des stages de recherche dans des laboratoires français, accueil au Pakistan de mathématiciens français disposés à y donner des cours.

Le rapport de mission "French Science Tour in Pakistan" de M. Waldschmidt met en évidence l’importance de développer les liens entre les mathématiciens français et pakistanais. Toute action dans ce pays sera conditionnée par le feu vert de l’Ambassade de France au Pakistan, qui est la mieux placée pour évaluer les conditions de sécurité.

NEPAL

Une mission exploratoire a été effectuée en novembre 2008.
Le Népal peut être le centre d’un réseau régional qui permettrait notamment aux mathématiciens venant d’Inde et du Pakistan de se rencontrer - cela devrait se faire en 2010 lors de la première école CIMPA au Népal "Théorie des nombres en cryptographie et applications" qui se tiendra du 19 au 31 Juillet 2010 à Kathmandu University, School of Sciences (Mathematics Group), Dhulikhel. Cette école est reconnue comme une manifestation satellite du Congrès International des Mathématiciens ICM 2010] qui se tiendra à Hyderabad en Inde fin août 2010.

Pour préparer cette école, des cours préliminaires seront donnés à Kathmandu pendant une quinzaine de jours fin 2009 : National School on Number Theory and Cryptography 2009. Ils permettront de mettre à niveau les étudiants népalais. L’organisation est assurée par Kanhayia Jha qui a demandé à Kalyan Chakraborty d’assurer ces cours. Le CIMPA va permettre à deux jeunes mathématiciens du Bhoutan de participer à cette école d’hiver à Kathmandu.

BHUTAN

L’école mathématique du Bhoutan est en train d’émerger, les deux seuls mathématiciens universitaires bhoutanais diplômés, l’un ayant un MSc et l’autre un BSc, ont assisté chacun à une école de recherche du CIMPA (le premier à celle de Mumbai en 2008, l’autre à celle de Lahore en 2009). Ils vont tous deux participer à la National School on Number Theory and Cryptography 2009. La mission effectuée par Sinnou David et Michel Waldschmidt fin 2008 a fait l’objet d’un rapport.

INDE

Des écoles de recherche du CIMPA sont régulièrement organisées en Inde (1995, 2002, 2003, 2005 et 2008). Le NBHM a donné son accord tacite pour financer certains voyages de jeunes participants indiens à des écoles de recherche se déroulant dans la région. Une conférence franco-indienne a eu lieu en décembre 2008 à l’IMSc (Institute of Mathematical Science) de Chennai, organisée conjointement par la Société Mathématique de France et la Ramanujan Mathematical Society. Le Congrès International des Mathématiciens ICM 2010 à Hyderabad sera une nouvelle occasion de réaffirmer les liens étroits entre les mathématiciens indiens et français.

Le rôle du CIMPA se situe dans les pays en développement, le niveau scientifique de l’Inde en fait un partenaire qui n’a pas besoin d’assistance, mais l’action du CIMPA en Inde sous forme d’écoles de recherche peut encore se justifier en dehors des principaux centres de recherche du pays.

AUTRES PAYS

AFGHANISTAN

Le CIMPA aimerait aider les mathématiciens d’Afghanistan, par exemple en demandant pour eux à l’Ambassade de France des invitations pour des séjours scientifiques en France. La première étape consisterait à identifier les collègues concernés ; les tentatives déjà faites n’ont pas encore abouti.

OUZBEKISTAN

Le CIMPA a soutenu l’école sur les "Systèmes dynamiques, théorie des singularités et feuilletages" organisée par l’ICTP à Samarkand du 6 au 21 octobre 2009. Un rapport
a été rédigé par Fouad El Zein.

SRI LANKA

Une école de recherche du CIMPA a été organisée fin 2004 au Sri Lanka. D’autres actions dans ce pays seraient les bienvenues.

Mis à jour le 08/12/2009

Michel Waldschmidt